Découvrez le domaine

La propriété

à Quinsac

12091414_1119428558103899_7373303812058247691_o

Sylvère et Valérie

Coquereau

L’histoire c’est celle de ma rencontre, de mon coup de foudre pour une petite propriété, adossée à son coteau des premières côtes, riche de ses vignes cinquantenaires, fière de son terroir varié et complexe, reconnue par le passé mais alors endormie… face au soleil !

Tout est là et tout est dit… Mais tout reste à faire…

Chaque jour observer, découvrir, apprendre, essayer et recommencer.

Agir progressivement dans le respect absolu de cette nature fabuleuse, de ces pentes abruptes, de ces vignes ancrées en profondeur, se considérer tout petit mais travailler d’arrache-pied pour les magnifier pour leur redonner tout cet équilibre, cette finesse, l’expression d’un terroir unique !

Le vignoble

Notre

Vignoble

Le Vignoble

 

Un paysage bucolique à souhait où l’on se sent en paix, 7 hectares de graves, d’argile, de fer sur un coteau escarpé faisant face au soleil.

Aux cépages traditionnels du bordelais, Merlot, Cabernet Franc et Cabernet Sauvignon viennent se joindre d’autres plus inhabituels, Malbec et Petit Verdot, Mais surtout le trésor des vignes cinquantenaires, véritables joyaux du lieu, choyées, chouchoutées, cajolées.

Elles produisent le nectar de Chastelet dans la cuvée « Les Cinquantenaires ». Elles représentent les trois quarts de la surface et se dressent en repère pour les plus jeunes.

IMG_0172

 

DSC_5034

Le travail

Notre manière

de travailler

chai-cuve-ouverture

Dans le chai

 

Des vendanges tardives parmi les plus reculées de l’appellation… « Attendre que la vigne, le sol, le sous-sol, le temps nous donnent tout ce qu’ils veulent nous offrir ».

Quand le raisin est dans le chai, le millésime est fait ! Un cuvier simple, calme, dépouillé, un cocon pour permettre l’avénement du raisin en vin.

Des cuves ouvertes pour loger chaque cépage séparément, pour laisser les levures de la propriété agir et révéler le terroir, pour réaliser le pigeage ancestral doux et harmonieux, pour assister à l’événement, cette merveilleuse transformation qui nous remplit les papilles et le nez et dont la magie se renouvelle chaque année.

Se faire le plus discret, écouter, partager, regarder, goûter, protéger…

 

 

Dans la cave

 

Une partie du vin est logé sous la maison dans des fûts en chêne, dans la pénombre du vieux chai à barriques au milieu des vieilles pierres.

Très peu de bois neufs, nous fuyons les apports de goûts marqués, nous privilégions le contenant, la micro oxygénation naturelle à travers les pores du bois, le temps…
Le vieillissement se prolonge durant une année pour « Château de Chastelet » dans des barriques de 2 à 5 ans, pour privilégier le fruit, la rondeur, l’équilibre.

« Les cinquantenaires » demeurent 6 mois de plus (18 mois) dans l’obscurité du chai, nous utilisons des barriques de 1 à 2 ans afin d’apporter plus de tanins, supports de garde de ce nectar du millésime.

Là encore peu d’intervention seulement le complément à l’évaporation, « la part des anges ».

Reste… la patience, l’écoute, l’attention, la dégustation, la fierté de participer.

C’est tout une histoire encore à vous raconter…

bouchon-cuve

 

DSC_5187

Dans les vignes

 

Un coteau escarpé, orienté sud/ sud-ouest, des vieilles vignes en majorité gages de finesse et d’expérience pour les plus jeunes…, quatre cépages (Merlot, Cabernet Franc, Petit Verdot et Malbec), et surtout un clos, un lieu ou s’exprime l’harmonie de la nature.

Nous voulons magnifier ce terroir en effectuant un travail d’artisan, peu de quantité mais de la qualité

Observer, essayer, se tromper… recommencer en gardant comme idéal le respect de la nature.

Nous avons choisi dès le début le bio et même la biodynamie…nous cueillons de la prêle, de l’ortie, de l’achilée sur la propriété pour en faire des infusions, des décoctions qui retourneront sur le domaine, renforceront les défenses de la vigne et permettront ainsi de limiter les traitements  !